• MUNICIPALES DE MONTPELLIER 2020

  • SUIVEZ-NOUS SUR

Engager la mutation écologique de Montpellier

Le cadre de vie, c’est l’environnement. Mais l’environnement doit s’entendre au sens large. Nous devons reconsidérer la nature qui nous entoure, son équilibre et ses processus délicats. Tout comme la transition écologique, les questions que l’environnement soulève et nous contraint à affronter, sont fondamentales. Elles touchent tous les aspects de la vie quotidienne, sous toutes ses dimensions. Pour cette raison, j’en ai fait le chemin vert de notre programme.

Pratiquer une politique de l’énergie innovante

« Montpellier ville durable ne sera plus un slogan, mais une réalité. »
Eau Mohed Altrad municipales 2020

La technologie au service du mieux vivre en ville

- Connecter en temps réel, par un logiciel unique, des services de la ville aux services d’urgences, pompiers, police municipale et d’État, vidéo-protection, sécurité civile, services des urgences médicales.
- Interconnecter pour une meilleure réactivité des services - éclairage public, vidéo protection, feux tricolores, stationnement intelligent.
- Mettre en place des capteurs de places de stationnement libres, de travaux, du trafic, de vélos disponibles à proximité, associés à une application smartphone.
- Moduler l’éclairage public et de la signalisation lumineuse au sol.

Pour cela, je m’engage à :

- Faire des économies d’énergie et d’eau, notamment par la mise en place de multiples mesures et adaptations techniques, en mobilisant les services et prestataires de la ville et de la métropole, afin de protéger notre environnement et de réaliser des économies financières.
- Exiger des fournisseurs, à l’occasion de la commande publique de matériaux, fournitures de produits d’entretien, peintures, isolants et autres, la labellisation « Écomatériaux ».
- Exiger que chaque service présente des propositions d’économie d’énergies, de nouvelles technologies et rende compte des effets de celles mises en place.
- Appliquer un principe de rééquilibrage entre bétonisation et végétalisation (objectif 50 %-50 %) pour les bâtiments publics construits ou rénovés, le mobilier public urbain et la voirie.

Énergie positive – photovoltaïque – récupération de chaleur

ville montpellier mohed altrad
 - Exiger que les bâtiments publics construits ou rénovés répondent aux enjeux de l’énergie positive et des normes RT 2012 et bientôt RT 2020, et faire en sorte qu’ils deviennent des modèles de bâtiments à rentabilité positive (autonomie totale, zéro déchet, végétalisation, absorbeur de CO2).
- Étendre l’usage du photovoltaïque, notamment pour l’éclairage du mobilier urbain.
- M’inspirer de la mise en place de technologies ambitieuses par le conseil départemental de l’Hérault en matière de revêtement des chaussées et des espaces publics pour la récupération de chaleur.

Mettre la technologie au service de la ville

La transition écologique passe par une gestion intelligente, connectée, de la ville et de la métropole, échelons pertinents pour relever ce défi du xxie siècle.

Pour cela, je m’engage à :
- Permettre la connexion en temps réel, par un logiciel unique, des services de la Ville aux services d’urgences, pompiers, police municipale et d’État, vidéoprotection, sécurité civile, urgences médicales.
- Favoriser l’interconnexion pour une meilleure réactivité des services – éclairage public, vidéoprotection, feux tricolores, stationnement intelligent.
- Mettre en service des capteurs de places de stationnement libres, de travaux, de trafic, de vélos disponibles à proximité, associés à une application smartphone.
- Moduler l’éclairage public et la signalisation lumineuse au sol.

Aménager l’environnement

« Mettre la connaissance et l’expérience au service de la collectivité. »
Olivier montpellier Mohed Altrad municipales 2020
Pour cela, je m’engage à :

- Solliciter les établissements d’enseignement et de recherche agricoles, Sup Agro et les associations compétentes, pour la gestion, l’innovation et le conseil, afin de développer notre patrimoine vert et mettre en œuvre des initiatives environnementales urbaines novatrices.
- Mettre en œuvre un grand plan de végétalisation de la ville intégré dans le PLUI.
- Replanter les milliers d’arbres « disparus » le long des voiries et jamais remplacés.
- Veiller à un meilleur entretien des espaces verts.
- Embellir les quartiers en créant des réserves d’eau de pluie, des espaces fleuris, des jardins potagers, des espaces « fraîcheur » à intégrer dans le plan anti-canicule.
- Augmenter la flotte de véhicules et vélos électriques pour les services de nos collectivités.
- Installer de nombreuses bornes de recharge électrique pour voitures et vélos.
- Créer une vaste plaine de loisirs aux abords de la Mosson.
- Créer des bassins pour la réutilisation des eaux pluviales.
- Mettre en place des systèmes simples de récupération de déchets d’eaux pluviales (grilles et filets).
- Installer des fontaines d’eau potable dans la ville.

Reconnaître le droit à l’air pur

« La qualité de l’air que nous respirons, c’est notre vie. »
Pour cela, je m’engage à :
- Diminuer le nombre de véhicules polluants en circulation dans la zone urbaine dense.
- Soutenir et favoriser le covoiturage domicile/travail.
- Mettre en place un partenariat avec un opérateur spécialisé en covoiturage en prévoyant une clause particulière pour les véhicules électriques.
- Favoriser les initiatives de télétravail pour limiter les déplacements.

Repenser la circulation

« La gestion des déplacements urbains, un enjeu capital. »
Velo Cyclistes montpellier Mohed Altrad municipales 2020
Pour cela, je m’engage à :
- Définir un plan de circulation sérieux, concerté, expertisé et prospectif, prenant en compte les évolutions de la mobilité urbaine et des futurs aménagements des voiries.
- Revenir sur certaines aberrations du plan de circulation en centre-ville faciles à corriger, par exemple le pont de Sète et l’accès direct au parking Comédie.
- Multiplier les pistes cyclables.
- Rénover les voiries.
- Sécuriser les cheminements piétons.
- Étudier la possibilité que certains wagons à l’intérieur d’une rame de tram soient aménagés afin de recevoir des passagers avec vélos et trottinettes.
- Lancer un plan quinquennal d’écorénovation de l’espace public, en concertation avec les associations d’usagers, les riverains, les chambres consulaires et autres partenaires. 

Développer le réseau de transport urbain

- Engager une réflexion, lancer des études et développer la concertation avant toute extension du réseau de mobilité car le “tout-tramway” a atteint ses limites, pour des raisons de contraintes multiples, de coûts et de délais de mise en service d’une nouvelle ligne.
- Envisager la multiplication de lignes de bus à hydrogène en site propre et à haut service de rendement (BHNS) qui paraît être une option plus souple, moins onéreuse, répondant aux besoins urgents.
- Organiser un large débat public impliquant tous les acteurs et responsables de la mobilité, les maires de la métropole, les associations et les usagers du transport en commun.

Revoir nos infrastructures de transport

- Réaliser le contournement ouest de Montpellier (COM). Son financement, 250 millions d’euros, ne peut être assuré sans une décision de l’État et du Parlement pour une prise en charge des travaux par ASF, sans péage, dans le cadre du rabattement A9/A750.
- Construire la déviation est de Montpellier, Castelnau-Le Crès, pour rejoindre l’autoroute devenue boulevard urbain. Crédits déjà transférés du Conseil départemental à la Métropole.
- Terminer, après 5 années de retard, le prolongement de la ligne 1 du tramway jusqu’à la nouvelle gare SNCF Sud de France.
- Terminer, après 5 années de retard, la première phase de la construction de la ligne 5 du tramway.
- Réaliser comme prévu l’extension de la ligne 5 par tram ou bus à haut niveau de service.
- Raccorder la zone aéroportuaire, en forte extension d’activité, à une intermodalité de transports en partenariat avec l’Agglo du Pays de l’Or, la Région, le Département et l’État.
- Étudier le meilleur choix entre une navette pour rejoindre la plus proche station de la ligne 3 du tram, une extension par une bretelle de la « ligne 3 aéroport » et un bus à haut niveau de service, circulant en site propre, s’appuyant sur une vraie station intermodale au niveau de la station de tram "Place de l’Europe".
- Poursuivre jusqu’à la mer la ligne 3, en partenariat avec l’Agglo du Pays de l’Or. Cette extension permettra aux Montpelliérains de rejoindre les plages autrement qu’à pied. Pour les étudiants, cela facilitera un accès aux logements vacants loués l’hiver à Carnon. 
- La gratuité totale des transports, c’est un coût pour les usagers transféré aux contribuables qui, en outre, a peu d’impact sur la fréquentation, et très peu d’impact social. Les extensions, améliorations, maillages et amplitudes horaires de lignes de tram et de bus permettront à eux seuls d’accroître l’offre de services aux usagers, avec pour effet une plus grande fréquentation des transports en commun.

Agir pour une alimentation saine

« L’alimentation est la base de notre santé. »
Nourriture Repas cantines montpellier Mohed Altrad municipales 2020
Pour cela, je m’engage à :
- Mettre en œuvre un plan de lutte contre le gaspillage alimentaire.
- Créer des fermes urbaines, agroécologiques.
- Tendre vers l’objectif « zéro glyphosate ».
- Mettre en place une restauration collective durable, bio et locale.
- Soutenir la mise en place de points de ventes : produits frais locaux à coûts réduits.
- Préserver et valoriser les ressources locales, le patrimoine (naturel, culinaire), l’identité territoriale.
- Tendre, pour les cantines scolaires, vers l’objectif 100 % bio et circuits courts.
- Réduire la publicité locale sur la malbouffe.
- Instaurer des paniers de fruits aux récréations (sur le modèle, par exemple, du programme européen « Un fruit à la récré »).
- Exiger la traçabilité et la qualité des viandes servies en restauration collective.
- Créer une école adaptée à la prise en charge des troubles alimentaires.

Mieux gérer les ordures et les déchets

« Toujours mieux gérer les déchets, un défi permanent. »
Ordures Dechets montpellier Mohed Altrad municipales 2020
 Pour cela, je m’engage à :
- Gérer au plus vite la situation créée par la fermeture de la décharge de Castries sans mise en place de solutions alternatives. Car si rien n’est fait, le transit journalier des déchets vers des sites éloignés aura un coût annuel supplémentaire de 10 millions d’euros à la charge du contribuable et des entreprises, sans compter l’impact carbone produit par les 5 000 camions par an nécessaires au transport.
- Anticiper l’impact social, technique et environnemental pour les quartiers des nouveaux modes robotisés de collecte des déchets ménagers qui interviendront dans les toutes prochaines années. (Un appel à maîtrise d’œuvre a été lancé par la Métropole.)
- Régler le retard dû à la mauvaise gestion administrative des travaux d’amélioration et d’agrandissement de MAERA, l’usine de traitement des eaux usées. Cette situation aux conséquences environnementales, économiques et fiscales graves est un dossier que la nouvelle municipalité devra gérer en priorité.
- Terminer le plan de rénovation et de modernisation des déchetteries budgétisé en 2017 et non achevé.
- Actualiser le plan global métropolitain de gestion des risques d’inondation liés à l’écoulement pluvial. Planifier sur dix ans les travaux nécessaires.
- Créer des recycleries en lien avec le ramassage des encombrants.
- Développer l’économie sociale et solidaire autour des déchets.
- Soutenir les vide-greniers.
- Engager une campagne de sensibilisation pour le tri.
- Faire un audit des contrats et équipements de gestion de déchets.

Valoriser la condition animale

« Les animaux sont des êtres vivants, ils nous apportent beaucoup, nous leur devons beaucoup. Respectons-les, aimons-les, protégeons-les. »
Animaux montpellier Mohed Altrad municipales 2020
- Nommer un élu responsable de la condition animale, chargé de veiller aux règles d’éthique, qui aura en outre en charge le parc zoologique, la serre amazonienne et l’aquarium.
- Insister sur l’éducation, dès le plus jeune âge, aux thématiques du bien-être animal, de la maltraitance, des espèces en voie de disparition.
- Créer un cimetière animalier.
- Multiplier et approvisionner régulièrement les distributeurs de sacs à excréments biodégradables.
- Veiller au respect des règles éthiques et lutter contre le commerce illégal d’animaux et la maltraitance. 

Mémoire de Montpellier

- Créer un centre retraçant l’histoire de Montpellier.
- Déplacer à Montpellier le Centre régional d’histoire de la déportation et de la Résistance.

Montpellier, modèle de métropole à impact positif

La question de l’écologie, plus que tout autre sujet, doit être abordée de manière transversale. Elle requiert une politique correctement pensée. Nous devrions déjà être prêts à relever le défi climatique. Mais au-delà des effets d’annonce, la réalité est que Montpellier accuse un retard considérable.

Il nous faudra répondre au plus vite à la congestion du trafic routier, au stress et aux conditions de vie des personnes qui se déplacent au sein de la métropole. La qualité de notre eau comme celle de l’air est médiocre, il faudra apporter des solutions concrètes. Urbanisme, retraitement des déchets, ... il n’est pas trop tard. Il nous faudra répondre à l'urgence sanitaire liée à la pollution, au manque d'activité et à une trop grande sédentarité. De nombreuses personnes par exemple se disent prêtes à changer de mode de transport et à abandonner la voiture pour adopter le vélo. Tout cela je le sais. 

« Rêver notre cité de demain et se donner les moyens d’atteindre cet horizon. »

SOLIDARITÉ

GOUVERNANCE

« Rêver notre cité de demain et se donner les moyens d’atteindre cet horizon. »

SOLIDARITÉ

GOUVERNANCE

EMPLOI CHÔMAGE

MIEUX VIVRE

écologie

« Retrouver au plus vite à Montpellier, dans tous ses quartiers, les mérites du bien vivre ensemble. »

EMPLOI CHÔMAGE

MIEUX VIVRE

écologie

« Retrouver au plus vite à Montpellier, dans tous ses quartiers, les mérites du bien vivre ensemble. »